un mouton sauvé

Questions fréquemment posées concernant le mulesing

Saviez-vous que chaque année, des millions d'agneaux sont soumis à des mutilations cruelles pour nos vêtements ? 

Qu'est-ce que le mulesing et pourquoi est-il pratiqué ?

Le mulesing est une pratique de mutilation. De jeunes agneaux sont fixés sur le dos dans une sorte de cadre métallique afin qu’ils ne puissent ni bouger, ni s'enfuir. Ensuite, de grandes parties de la peau périanale sont découpées à l’aide de ciseaux métalliques tranchants, sans soulagement adéquat de la douleur. La procédure a été développée en Australie dans les années 1920, en réponse à l'apparition régulière de foyers d'infestation par les larves de mouches. Cette pratique est extrêmement douloureuse et traumatisante pour les jeunes animaux et ne protège même pas l'ensemble du corps. La myiase est en soi un problème de bien-être animal. Les mouches à viande pondent leurs œufs dans les plis de la peau des moutons et les larves s’incrustent ensuite dans le tissu cutané, ce qui provoque des infections. On trouve des mouches à viande partout dans le monde, mais le climat australien et les moutons présentant des plis de peau anormalement nombreux offrent un environnement idéal pour la reproduction de ces mouches. Les mouches à viande sont particulièrement attirées par les rides de la peau, qui retiennent l'humidité, en particulier les matières fécales et l'urine. C’est la raison pour laquelle les zones autour des fesses des moutons sont particulièrement touchées. A l’occasion de la mue, ces plis de peau sont ôtés, de sorte que les fesses des moutons restent nues. Il ne reste ni laine ni rides et les mouches ne pondent plus d’œufs.

Cette procédure est pratiquée sur plus de dix millions d'agneaux en Australie chaque année et ne résout même pas le problème. Les mouches peuvent toujours pondre leurs œufs dans d'autres plis de peau du mouton (appelé « bodystrike »).Cliquez ici pour en savoir plus !

Quelle est la solution et que signifie au juste « wool with a butt » ?

La solution réside en une bonne gestion des exploitations et un passage vers des races de moutons plus résistantes à l'infestation de mouches dans le but de produire de la laine sans avoir recours au mulesing. Cette laine est appelée « wool with a butt ». En d'autres termes, au lieu de découper brutalement les plis de la peau périanale des jeunes agneaux, les moutons pourraient être sélectionnés de façon à ce qu'ils n'aient plus ces plis anormalement nombreux. Ces animaux deviennent alors plus résistants à la myiase et n'ont pas besoin de subir du mulesing.

Le mythe très répandu selon lequel plus de rides signifie une production de laine plus abondante et de meilleure qualité a conduit à une surreprésentation de cette race de moutons mérinos en Australie et par conséquent à l'élevage d'animaux très sensibles à la myiase. Une solution tout à fait réalisable et indolore serait que les éleveurs de laine se tournent vers une race de moutons sans plis de peau excessifs.

Selon les producteurs de laine, le processus de conversion ne prendrait que 3 à 5 ans et n'entraînerait pas de pertes en termes de quantité ou de qualité de la laine, tout en améliorant le bien-être des animaux.  Plus de 1’000 éleveurs australiens travaillent déjà avec ce type de moutons et ne pratiquent donc plus le mulesing. Apprenez-en plus ici !

En résumé, il existe des alternatives indolores qui rendent inutiles le mulesing et la souffrance de plus de 10 millions d'agneaux chaque année ! C'est pourquoi nous exigeons que les marques ne proposent plus les produits pour lesquels on a eu recours au mulesing et ne proposent plus que de la laine certifiée sans mulesing.

Quel est l'objectif de la campagne et comment puis-je aider à mon niveau ?

QUATRE PATTES souhaite mettre fin une fois pour toutes à la pratique cruelle et dépassée du mulesing. Nous voulons sensibiliser les gens au problème et aux solutions indolores existantes. En substance, nous voulons que les marques s'engagent à éliminer complètement les produits pour lesquels on a eu recours au mulesing. Pour y arriver, nous avons besoin de VOTRE aide!

Consultez notre liste des marques qui se sont prononcées contre le mulesing : https://woolwithabutt.quatre-pattes.ch/les-marques-contre-le-mulesing

Vous pouvez signer notre pétition et/ou écrire directement aux marques et exhorter celles que vous ne trouvez pas sur notre liste de mettre fin au mulesing par l’engagement de ne plus le tolérer. Dès que les marques auront pris publiquement position contre le mulesing, les éleveurs de moutons australiens seront obligés de mettre fin à cette pratique cruelle et produiront la laine en fonction de la demande. Ensemble, nous pouvons faire la différence pour les animaux et éviter à des millions d'agneaux en Australie, le plus grand pays producteur de laine au monde, d'être mutilés pour leur laine.

À quoi dois-je faire attention si je veux acheter de la laine sans mulesing ?

Vous pouvez consulter le site web d'une marque ou notre liste des marques qui se sont prononcées contre le mulesing pour vérifier si les marques qui vous intéressent ont publié une déclaration contre le mulesing ou ont signé un engagement à cesser d'utiliser la laine obtenue par mulesing.

Si vous ne trouvez aucune information, nous vous conseillons de contacter directement la marque. Si ceele-ci ne s'oppose pas publiquement au mulesing ou ne dispose pas de certification fiable (comme RWS, ZQ Merino, New Merino ou autres systèmes équivalents), invitez-la de s'engager à ne plus utiliser de laine de moutons mutilés. Vous pouvez signer notre pétition et/ou écrire directement aux marques.

Nous souhaitons convaincre les marques de s'engager pour une certification fiable de la laine et de le communiquer publiquement pour envoyer un signal clair contre le mulesing en Australie.

Quelles sont les marques qui proposent des vêtements sans avoir recours au mulesing ?

Un nombre croissant de marques souhaitent déjà utiliser de la laine « sans mulesing » et se sont prononcées contre le mulesing. C'est pourquoi nous avons créé une liste de marques de renommée internationale, toujours croissante, qui se sont prononcées contre le mulesing. Cette liste est destinée à garantir une plus grande transparence du marché et à aider les consommateurs à en savoir plus sur leurs marques préférées et à prendre ainsi une décision d'achat en connaissance de cause.

Vous pouvez consulter ici notre liste des marques qui se sont prononcées contre les mulesing. Si vous connaissez d'autres marques qui se sont publiquement opposées au mulesing (sur leur site web, dans leurs magasins ou sur l’étiquette de leurs produits), veuillez nous le communiquer ici. Nous allons télécharger la liste de ces marques et, selon le cas, les répertorier soit dans la catégorie de celles qui se sont prononcées contre le mulesing, soit dans la catégorie de celles s’engagent à déréférencer les produits incriminés.

Comment QUATRE PATTES a contribué à accroître le bien-être des animaux dans l'industrie de la mode ?

Grâce à la coopération avec d'autres organisations de protection des animaux et le secteur de la mode lui-même, ainsi qu'à des campagnes ciblées avec le soutien des fans de mode et des consommateurs, QUATRE PATTES a effectivement encouragé le secteur de la mode à faire davantage d'efforts en matière de protection des animaux dans ses chaînes d'approvisionnement. Depuis 1988, QUATRE PATTES s'engage en faveur des animaux exploités pour leur fourrure et depuis, dans un sens plus large, pour leur utilisation dans la mode. Récemment, nous avons réussi à convaincre presque toutes les grandes marques européennes de se détourner du duvet provenant d'oies gavées ou plumées à vif.

Forte de son expertise, l’organisation QUATRE PATTES défend les animaux et contribue à placer très haut la barre des normes de certification textile reconnues au niveau international en préconisant des solutions durables.

N’existe-t-il pas de lois sur le bien-être des animaux protégeant les agneaux contre le mulesing ?

Alors qu’en Nouvelle-Zélande, pays voisin de l'Australie, le mulesing est interdit depuis 2018, cette pratique reste très répandue en Australie, où plus de dix millions d'agneaux sont mutilés chaque année.

Même si QUATRE PATTES réclame inlassablement une meilleure législation en matière de bien-être animal, il est bien connu que la bureaucratie est extrêmement lente et qu'il faut dès lors parfois des décennies pour parvenir à une législation efficace, et à la mettre en pratique. Il est donc très important que les marques de mode communiquent leur position contre les mulesing de manière transparente, afin que les consommateurs puissent dès maintenant prendre des décisions d'achat correctes et éclairées. Car une chose est claire : les animaux, eux, ne peuvent plus attendre !

Quelle est la différence entre transparence et traçabilité en termes de bien-être animal et de certification de la laine ?

Un des moyens de parvenir à de meilleures normes en matière de bien-être animal est de travailler dans la transparence, de manière à ce que les consommateurs puissent facilement saisir à quel point une marque ou un détaillant prend le bien-être animal au sérieux et le garantit dans sa chaîne d'approvisionnement. Les marques devraient, par exemple, publier les lignes directrices qu’elles jugent efficaces en matière de bien-être des animaux et des informations sur les normes qu'elles appliquent.

La traçabilité signifie qu'un produit, comme la laine, doit pouvoir être retracé jusqu'à son origine dans la chaîne d'approvisionnement et que ses références (par exemple, d'où il vient et quelles normes ont été appliquées) puissent être consultées et partagées.

Des moutons en Australie

en savoir plus sur le Mulesing

Ici

Recherche